Focus sur la brigade des mœurs féminine de l’Etat islamique

ACTUALITES – La Brigade Al-Khansaa est une brigade de l’Etat islamique (EI) entièrement composée de femmes, chargées de contrôler le bon respect de l’application de la Charia ou du moins, de l’interprétation que le Califat en a fait. Elle a été créée à Raqqa (Syrie) en 2014 et s’est plus tard développée à Mossoul (Irak). Il est aujourd’hui impossible d’affirmer si elle s’est étendue à d’autres villes sous le joug de l’Etat Islamique, cependant elle tient une place prépondérante pour assoir le pouvoir du Califat. Quel est le rôle de cette brigade ? Et quelle place donne-t-elle aux femmes dans l’Etat islamique ?

Français

Persepolis (2007)- Marjane Satrapi - Flickr

  • Le rôle joué par la brigade Al-Khansaa

Selon certaines sources, cette brigade de l’EI aurait été créée en 2014 pour tenter de démasquer les hommes opposés à l’organisation qui tentaient de passer les check-point déguisés en femmes [1]. Cependant celle-ci est aujourd’hui utilisée par l’Etat Islamique pour sensibiliser les femmes à la religion et punir celles qui ne respecte pas la Charia [2]. Cette brigade est exclusivement féminine, ce qui s’inscrit dans la continuité de l’interdiction du mélange entre les sexes prônée par l’EI. Les femmes contrôlent les femmes et les hommes contrôlent les hommes. Certaines femmes ayant fui Daesh racontent qu’il ne s’agissait au départ uniquement que de distribuer des amendes aux femmes ne portant pas d’abayas (robe large recouvrant entièrement le corps) et de niqabs (voile ne laissant apparaître que les yeux) [3]. Cependant, comme la plupart des femmes se contentait de payer sans changer leurs habitudes vestimentaires [4], les punitions se sont durcies. Aujourd’hui, pour le port d’un abayas trop serré, d’un niqab inexistant ou mal positionné, la punition peut aller jusqu’à 40 coups de fouets. En cas de tentative de fuite de Raqqa, elle est de 60 coups de fouets. Ces femmes sont généralement équipées, en plus des fouets, de bâtons en métal mais aussi d’instruments de torture permettant de mordre la chair des femmes. L’Orient le jour rapporte l’expérience d’une femme de Mossoul-Est ayant adressé par inadvertance la parole à un homme qu’elle croyait être son mari et qui s’est évanouie à la première morsure de cet instrument de torture. La douleur et le traumatisme subit ont aussi entrainé sa fausse couche [5]. La Brigade se divise en deux groupes, les femmes étrangères converties à l’islam et venue faire le « jihad » peuvent être envoyées sur le front et le reste des femmes, la grande majorité de la brigade, venue de la région irakienne et syrienne qui patrouillent dans les quartiers et sont chargées de maintenir l’autorité au niveau local.

 

  • Un aperçu de la place des femmes dans l’Organisation de l’EI

La brigade Al-Khansaa nous donne un aperçu du rôle des femmes dans l’Organisation Etat Islamique. Les femmes occupent ici une place centrale [6], elles sont un outil de propagande et permettent dans le cadre de la brigade de renforcer les règles morales imposées par l’EI. Comme beaucoup d’autres groupes terroristes, l’EI utilise les violences faite aux femmes pour terroriser et soumettre les populations. Cependant, dans le cas de Daesh, l’instauration de la terreur par la soumission des femmes se fait par d’autres femmes : des femmes musulmanes brutalisent des femmes non musulmanes ou celles considérées comme mauvaises musulmanes. La brigade permet aux femmes de retrouver une certaine autorité, un pouvoir, et de devenir des épouses ou des veuves puissantes. Être membre de cette brigade est principalement un moyen de survivre, d’espérer avoir un statut correct dans l’organisation [7] et d’avoir un semblant de liberté dans Raqqa. Cependant, les femmes ne sont pas égales dans la brigade : les femmes étrangères converties à l’islam sont supérieures parce qu’elles sont à la fois mieux payées et totalement libres. De plus, les femmes n’ont toutefois pas le même rôle que les hommes dans l’EI [8], elles ne sont qu’exceptionnellement des combattantes et restent inférieures aux soldats, cependant elles font le choix de brutaliser d’autres femmes plutôt que d’être brutalisées elles-mêmes [9].

Al-Khansaa est donc un instrument violent et sanglant de l’Etat islamique qui permet à l’Organisation d’assoir sa puissance et qui accorde un rôle à des femmes, considérées comme de bonnes musulmanes. Il est actuellement difficile de vérifier les témoignages concernant Al-Khansaa bien qu’ils se multiplient.

 

EF - Assistante de Recherche

 

 

NOTES DE BAS DE PAGES :

-[1] The ISIS Crackdown on Women, by Women, Kathy Gilsinan, The Atlantic, 25.07.2014. Accessible à: https://www.theatlantic.com/international/archive/2014/07/the-women-of-i...

-[2] The ISIS Crackdown on Women, by Women, Kathy Gilsinan, The Atlantic, 25.07.2014. Accessible à: https://www.theatlantic.com/international/archive/2014/07/the-women-of-i...

-[3] ISIS Women and Enforcers in Syria Recount Collaboration, Anguish and Escape, AZADEH MOAVENI, The New York Times, 21.11.2015. Accessible à : https://www.nytimes.com/2015/11/22/world/middleeast/isis-wives-and-enfor...

-[4] ISIS Women and Enforcers in Syria Recount Collaboration, Anguish and Escape, AZADEH MOAVENI, The New York Times, 21.11.2015. Accessible à : https://www.nytimes.com/2015/11/22/world/middleeast/isis-wives-and-enfor...

-[5] « Elles m’ont tout volé, mon corps, mon enfant, jusqu’à ma liberté de rêver », Valentine LEROY, L’Orient Le jour, 05.04.2017. Accessible à : https://www.lorientlejour.com/article/1044814/-elles-mont-tout-vole-mon-...

-[6] How ISIS is recruiting women—and turning them into brutal enforcers, Nina Easton, Fortune, 05.05.2015. Accessible à: http://fortune.com/2015/05/05/isis-women-recruiting/

-[7] ISIS Women and Enforcers in Syria Recount Collaboration, Anguish and Escape, AZADEH MOAVENI, The New York Times, 21.11.2015. Accessible à : https://www.nytimes.com/2015/11/22/world/middleeast/isis-wives-and-enfor...

-[8] Les femmes de l'EI : policières de la brigade des moeurs, recruteuses... mais rarement combattante, Dounia Hadni, Les echos, 28.11.2015. Accessible à : https://www.lesechos.fr/monde/afrique-moyen-orient/021504864644-les-femm....

-[9] Les femmes de l'EI : policières de la brigade des moeurs, recruteuses... mais rarement combattante, Dounia Hadni, Les echos, 28.11.2015. Accessible à : https://www.lesechos.fr/monde/afrique-moyen-orient/021504864644-les-femm....
 

WEBOGRAPHIE:

-The ISIS Crackdown on Women, by Women, Kathy Gilsinan, The Atlantic, 25.07.2014. Accessible à: https://www.theatlantic.com/international/archive/2014/07/the-women-of-i...

-Les femmes de l'EI : policières de la brigade des moeurs, recruteuses... mais rarement combattante, Dounia Hadni, Les Echos, 28.11.2015. Accessible à : https://www.lesechos.fr/monde/afrique-moyen-orient/021504864644-les-femm....

-How ISIS is recruiting women—and turning them into brutal enforcers, Nina Easton, Fortune, 05.05.2015. Accessible à: http://fortune.com/2015/05/05/isis-women-recruiting/

-Escaped Isis wives describe life in the all-female al-Khansa Brigade who punish women with 40 lashes for wearing wrong clothes, Loulla-Mae Eleftheriou-Smith, The Independant, 20.04.2015. Accessible à : https://www.independent.co.uk/news/world/middle-east/escaped-isis-wives-...

-How All-Female ISIS Morality Police ‘Khansaa Brigade’ Terrorized Mosul, Lucy Kafanov, NBC News, 20.11.16. Accessible à: http://www.nbcnews.com/storyline/isis-uncovered/how-all-female-isis-mora....

-ISIS Women and Enforcers in Syria Recount Collaboration, Anguish and Escape, AZADEH MOAVENI, The New York Times, 21.11.2015. Accessible à : https://www.nytimes.com/2015/11/22/world/middleeast/isis-wives-and-enfor...

-« Elles m’ont tout volé, mon corps, mon enfant, jusqu’à ma liberté de rêver », Valentine LEROY, L’Orient Le jour, 05.04.2017. Accessible à : https://www.lorientlejour.com/article/1044814/-elles-mont-tout-vole-mon-...

-Dua, Aws et Asma: le récit d'anciennes «policières» des moeurs de Daech, Repéré par Robin Verner sur le NYTimes, Slate FR, 22.11.2015. Accessible à : https://www.slate.fr/story/110423/policieres-de-letat-islamique-raqqa

-Khansaa, la police féminine des moeurs de l'EI, Le Vif, 23.11.2015. Accessible à :http://www.levif.be/actualite/international/khansaa-la-police-feminine-d...

Category: