L’actualité dans tous ses états – 03 Août 2017

La Revue de Presse du CIPADH présente les points forts de l'actualité des droits humains et du maintien de la paix. Cette semaine, focus sur la Jordanie qui a fait un pas de plus vers une meilleure implémentation des droits humains, les femmes turques qui ont manifesté pour leur droit de s’habiller comme elles l’entendent et le Venezuela où les arrestations d’opposants politiques font scandale.

 

Français
  • Jordanie : fin de l’impunité pour les violeurs épousant leur victime.

Le Journal L’Orient-le Jour rapporte qu’il a été aboli un article de loi qui permettait à un violeur de ne pas être poursuivi si celui-ci épousait sa victime. Cet article, remettait en cause le droit des femmes à obtenir justice et niait leur statut de victimes. Radio France International a, quant à lui, souligné « la double peine » que ce genre d’article constitue pour les femmes : en plus d’être les victimes d’un crime atroce, celles-ci se retrouvent mariées à leur bourreau. The Guardian rapporte que les défenseurs de cet article considéraient la possibilité d’épouser son violeur comme diminuant la stigmatisation du viol. Cette décision avait déjà été prise récemment par la Tunisie et plus anciennement par le Maroc ou l’Egypt. Cependant certains États n’ont toujours pas franchi le pas, comme l’Irak, le Bahreïn, le Koweït ou encore la Syrie et les Territoires Palestiniens. Le débat s’est toutefois ouvert pour au Liban. Par ailleurs, cette avancée ne résout pas tous les problèmes, les victimes doivent pouvoir être accompagnées et soutenues par les pouvoirs publics.

 

  • Turquie : les femmes manifestent pour leur liberté vestimentaire.

Les femmes turques ont défilé le samedi 29 juillet à Istanbul pour protester contre les remarques et attaques concernant leurs tenues vestimentaires. Selon France TV Info, elles auraient été plusieurs milliers à défiler, brandissant des shorts comme symbole de leurs revendications. BBC News rappelant leur slogan : « Don’t mess with my outfit ». En juin une vidéo avait fait le tour des médias : elle montrait une femme, attaquée et giflée parce qu’elle portait un short. Cependant ce genre d’attaques ne sont pas isolées dans une société qui peut parfois se montrer très conservatrice. Ce manque de liberté explique ces revendications : avoir le choix de porter un short, le voile ou toute autre tenue comme bon leur semble.

 

  • Venezuela : deux opposants à Nicolas Maduro arrêtés

L’élection contestée de l’Assemblée Constituante du Venezuela a contribué à envenimer une situation déjà tendue. Le journal Courrier International soulignant que le gouvernement Vénézuélien avait arrêté de nombreux opposants au gouvernement : ceux-ci élevaient la voix contre cette élection illégale. Le Spiegel Online  a précisé que l’arrestation de deux figures de l’opposition vénézuélienne coïncide avec la décision du président des Etats Unis, Donald Trump, de geler les avoirs américains du président. Une contestation ouverte de la dérive dictatoriale du régime. Selon des témoins cités par le journal, les arrestations de Leopoldo López et d’Antonio Ledezma basées sur de supposées violations d’assignation à résidence sont illégales. The Guardian  a, quant à lui, insisté sur les critiques internationales qui ont suivi ces arrestations.  Le journal rapporte les propos du Haut-Commissaire aux Droits de l’Homme des Nations Unies qui s’est dit très préoccupé par ces arrestations. De son point de vue, le gouvernement ne devrait agir de manière à  risquer d’enflammer encore plus le pays.

 

EF - Assistante de Recherche au CIPADH

Category: