L’actualité dans tous ses états – 10 août 2017

La Revue de Presse du CIPADH présente les points forts de l'actualité des droits humains et du maintien de la paix. Cette semaine, focus sur la rencontre entre Rodrigo Duterte et Rex Tillerson, les élections présidentielles au Kenya et la Gay Pride de Katmandu.

 

Français
  • Rencontre entre Duterte et Tillerson, où sont passés les droits humains ?

Le président de la république des Philippines, Rodrigo Duterte et le Secrétaire d’Etat des Etats-Unis, Rex Tillerson, se sont rencontrés le 07 août, à Manille. Leur discussion semble malheureusement avoir laissé de côté la problématique des Droits de l’Homme dans la guerre que Duterte mène contre la drogue souligne Le Philstar. La ministre des affaires étrangères australienne était aussi présente lors de cette rencontre précise The Guardian. Les Droits de l’Homme auraient été, selon Duterte, seulement mentionnés rapidement (« only in passing »). R. Duterte et R. Tillerson ont ignoré les questions des journalistes sur les Droits Humains et se sont concentrés sur d’autres sujets comme la guerre contre le terrorisme et le cas de la ville de Marawi aux Philippines. Ils ont aussi abordé avec beaucoup de sérieux la situation Nord-Coréenne. Le Gulf Times en partenariat avec l’Agence France Presse, rappelle pourtant la situation inquiétante découlant du combat que mène le président Duterte contre la drogue : depuis sa prise de fonction en juin 2016, 3 mille 400 personnes auraient perdu la vie dans des opérations antidrogue. Des décès qui ont soulevé beaucoup de questions. Rodrigo Duterte est souvent accusé de soutenir ces crimes. Donald Trump semble souhaiter garder de bonnes relations avec le président de la république des Philippines, dans le cas contraire, celui-ci risquerait de se rapprocher de la Chine.

 

  • Instabilité après les élections au Kenya

L’élection présidentielle au Kenya s’est tenue le mardi 08 août 2017. Une élection opposant le président sortant, Uhuru Kenyatta a son rival historique, Raila Odinga. Les électeurs auraient été nombreux à s’être rendu aux urnes, souligne le quotidien d’information du Burkina Faso, L’Observateur Paalga. Une élection qui a eu lieu dans une atmosphère tendue, les citoyens kenyans se rappelant des violences qui avaient suivies les élections de 2007, nous rappelle le journal. Cette année, pour éviter d’envenimer la situation, un système de vote électronique a été mis en place, permettant une lecture plus rapide des résultats. Kenyatta semble sortir vainqueur du scrutin. Cependant  Raila Odinga a contesté les résultats comme pour les élections précédentes. Jeune Afrique explique que le système informatique de comptabilisation des voix aurait été piraté, truquant l’élection selon les partisans de Raila Odinga. De plus, le journal Libération souligne que certains autres électeurs auraient été les victimes de pressions les amenant à voter pour le parti de Kenyatta. Selon The Guardian, les violences ont cependant été limitées et les partisans suivront les consignes de leur leader Raila Odinga. Mais, celui-ci ne baissera pas les bras sans preuves de la victoire équitable et juste d’Uhuru Kenyatta.

 

  • La Gay Pride de Katmandu, une manifestation pour les droits LGBTQ+

Le 08 août avait lieu la Gay Pride de Katmandu. Une marche qui comme le souligne The Hindustan Times coïncide avec une fête plus ancienne, Gai Jatra. Cette fête, issue des traditions du royaume du Népal, mais toujours d’actualité aujourd’hui, est utilisée par la communauté LGBTQ+ pour attirer l’attention sur leur combat. France TV info a souligné que la Constitution actuelle du Népal devrait garantir à la communauté LGBTQ+ les mêmes droits que les autres citoyens. Cependant, ces règles ne sont pas effectivement appliquées. The Hindustan Times, a, de plus précisé, que le Népal était l’un des pays d’Asie du Sud qui garantissait le mieux les droits de la communauté malgré des discriminations encore très importantes. Rien n’est pour l’instant inscrit dans les textes de droit en ce qui concerne le mariage homosexuel.

Category: