L’actualité dans tous ses états – Spécial Venezuela – 07 Août 2017

Le Venezuela semble être embourbé dans une crise politique, économique et sociétale qui ne fait que s’aggraver. Début juillet, le CIPADH vous proposait déjà une analyse de la situation au Venezuela. Cet article retraçait l’évolution du pays depuis la révolution Bolivarienne de Chavez jusqu’aux racines de la crise actuelle.  Toutefois, depuis le début du mois de Juillet la situation a connu de nouveaux rebondissements, c’est pourquoi le CIPADH a choisi de vous présenter aujourd’hui une revue de presse spécial Venezuela.

 

Français

2017 - Contestations au Venezuela - Source : Wikipédia

  • Les derniers rebondissements de la situation au Venezuela

Une Assemblée Constituante a été élu au Venezuela le 30 juillet 2017. L’élection de cette Assemblée a fortement été contestée. De plus, des journalistes du Monde, affirment que sa mise en place aurait envenimé les violences qui faisaient déjà rage dans le pays. La mise en place de cette assemblée a été présentée par le président Maduro comme une solution à la crise qui secoue le pays depuis un moment. Pour l’instant, le journal Libération souligne que cette institution n’a fait que renforcer les pouvoirs du président, alimentant les critiques de la communauté internationale. L’Assemblée Constituante à, entre autre, évincé la principale opposante au président : la procureure générale du Venezuela, Luisa Ortega. Cette situation a fait réagir la communauté internationale. Le Venezuela a été suspendu du Mercosur pour avoir rompu « l’ordre démocratique du pays ». Les tensions se font toujours plus vives et ce week-end -une semaine après l’élection de cette assemblée- un article de Radio France Internationale rapporte que des hommes armés ont attaqué une base militaire. Cette attaque a été qualifiée de « terroriste » par le président note l’article. Nicolas Maduro a, de plus, accusé les Etats Unis et la Colombie d’ingérence dans les affaires de son pays, les considérants comme complice de cet acte. Il est difficile de savoir qui a perpétré l’attaque sur cette base militaire proche de Valencia. Toutefois, certains sites d’informations comme France 24 rapportent que l’attaque a été menée par des hommes en uniformes dont l’ancien capitaine de la Garde Nationale, une information que confirmerait le journal El Pais. Le quotidien Espagnol va même plus loin, parlant de rumeur de coup d’Etat circulants dans le pays.

 

  • Nicolas Maduro perd le contrôle de la situation, l’opposition ne semble avoir aucune influence

Face aux violences de l’opposition et aux soulèvements, Nicolas Maduro semble avoir perdu le contrôle de la situation. Selon le journal El Pais, Luisa Ortega, malgré son licenciement par l’Assemblée Constituante, a déclaré ce dimanche 06 Août qu’elle restait procureure générale du Venezuela en l’absence de pouvoir légitime. Nicolas Maduro était persuadé que l’élection d’une Assemblée Constituante était la clé du problème. Cependant les protestations se sont amplifiées et l’opposition dénonce l’illégalité de cette Assemblée. Un organe accusé d’être un outil pour renforcer d’avantage les pouvoirs du président de la république Bolivarienne du Venezuela. Nicolas Maduro ne semble pas comprendre ou ne veut pas comprendre, comme le souligne un journaliste de The Guardian : la constitution actuelle satisfait une majorité de la population. Le journaliste continue en affirmant que le problème réside dans une situation économique désastreuse qui a plongé le pays dans une crise humanitaire. Malgré tout, la stratégie des forces d’opposition n’est pas non plus efficace. Un spécialiste interrogé par Radio France Internationale souligne que les manifestations et violentes insurrections menées par l’opposition seraient contreproductives. Ces actions auraient plutôt renforcé l’autoritarisme du pouvoir.

 

  • L’avenir du Venezuela selon quelques experts

Dans un article du journal The Guardian, un auteur affirme que la solution est l’aveu des pays occidentaux de leur responsabilité dans la crise et plus particulièrement celui des Etats-Unis. Pour Javier Buenrostro, un expert interrogé par Al Jazeera, le gouvernement va encore se radicaliser. Dans ce même article, un autre expert affirme que la crise alimentaire va elle aussi s’aggraver : le gouvernement a tenté de réagir cependant, trop tardivement, engrainant les protestations. Dans une interview avec Thomas Posado spécialiste du Venezuela, sur Radio France Internationale,  celui-ci explique que le régime est en train de se  durcir. L’Assemblée Constituante représente un risque pour le pays mais la situation reste floue et peut toujours changer : le gouvernant « souffle le chaud et le froid ». Ajouté à cela, des élections sont attendues en décembre et elles pourraient changer la donne.  Le Japan Times se montre plus fataliste. Pour ses journalistes, la situation ne fait que s’aggraver, en partie à cause des réponses du président Nicolas Maduro à la crise. L’article du journal japonais insiste sur le fait que le seul moyen de faire plier Maduro serait de l’isoler diplomatiquement, une situation peu probable pour le moment.

 

La situation au Venezuela est donc toujours préoccupante, le pays glisse dangereusement vers la dictature et la pauvreté. Le CIPADH continuera de vous informer le plus régulièrement possible de l’évolution de la situation.

 

EF - Assistante de Recherche au CIPADH

Category: