Le Cachemire, tensions et rivalité autour d’une région convoitée

ACTUALITES - Les tensions dans le Cachemire, région d’Asie, ne sont pas nouvelles. Depuis l’indépendance de l’Inde et du Pakistan en 1947, la province fait l’objet d’une convoitise entre ces deux pays ainsi que la Chine. De plus, des mouvements séparatistes occupent aussi l’espace politique [1]. Les tensions dans la région fluctuent depuis plus de 70 ans. Cependant, depuis juillet 2016, une opération de l’armée indienne contre les mouvements indépendantistes a de nouveau enflammé la province [2]. Les incidents se sont succédés et fin mai 2017, un chef de file des séparatistes a été abattu par l’armée aggravant la situation. Ce conflit, qui a à plusieurs reprises explosé, menace à nouveau aujourd’hui. Quels sont les déterminants de ce conflit qui perdure ? Quelle paix pour le Cachemire ?

 


Français

Sunset in Kashmir- Tony George- Flickr

  • Le Cachemire Indien à l’orée de la tempête

Les tensions se sont faites plus belles après des élections dans le Cachemire Indien courant avril 2017. Les séparatistes du Cachemire  souhaitaient que cette élection législative partielle soit annulée cependant certains cachemiris se sont tout de même rendus aux urnes. Huit personnes ont trouvés la mort lors de cette journée d'élection, [3] abattus par des représentants des forces de l’ordre indiennes. Un homme a, de plus, été utilisé comme bouclier humain par les policiers [4], une pratique contraire aux droits de l'homme et au droit international mais qui n'est pas nouvelle dans cette région. Plus récemment, un chef séparatiste Cachemiri a été abattu par l’armée indienne, entrainant de nombreuses mobilisation contre l’administration indienne [5]. Ces évènements s’inscrivent dans la  résurgence des tensions depuis l’été 2016. Comme le rappelle un spécialiste de la région, Didier Chaudet : « c’est le centre indien qui a la possibilité d’agir au Cachemire » mais il faut bien être conscient que les discussions sur le Cachemire « c’est une discussion à trois » : Inde, Pakistan et la population du Cachemire [6], ce qui rend la situation très compliquée. Depuis l’été 2016, les manifestations et revendications sont celles des cachemiris uniquement. Cependant, leur lien idéologique avec le Pakistan reste ambigüe. C'est la mort d’un séparatiste cachemiri à l’été 2016 qui a déclenché la révolte actuelle. Cet homme faisait partie d’une organisation dont la ligne officielle est pro-pakistanaise même si ce militant était toujours resté dans le flou [7] sur les modalités d’un Cachemire « libre ». Ce mois de mai 2017, c’est son successeur à la tête de cette organisation séparatiste (considérée par l’Inde et dans d’autre région du monde comme terroriste), Sabzar Ahmed Bhat, qui a lui aussi été abattu par l’armée indienne, de quoi intensifier les manifestations [8]. Malgré une révolte très « locale » il semble toutefois il y avoir un « soutien du cœur » de la part de la population pakistanaise ce qui n’exclue pas une intrusion du Pakistan dans ces nouvelles tensions à l'avenir [9]. Depuis un an, ces remous se font plus violents et une véritable solution qui mènerait à la paix parait utopique. Des tensions qui ne sont pas nouvelles et qui se retrouvent dans l’histoire de cette région.

  • Une situation historiquement tendue entre les deux pays.

La décolonisation britannique dans la région a donné naissance à deux Etats, le Pakistan et l’Inde. Deux Etats basés sur deux religions différentes, mais pas seulement. L’histoire des deux régions est depuis toujours antagoniste [10]. L’appartenance du Jammu et Cachemire a été discutée pendant la décolonisation mais la décision est revenue à son maharaja. Un maharaja Hindou qui a fait le choix de l’Inde malgré une population à majorité musulmane. Ce choix du maharaja du Jammu et Cachemire a déclenché une guerre qui a abouti à la partition de la région du Cachemire entre l’Inde et le Pakistan, une partition aujourd’hui contestée par les deux pays [11]. A ces velléités territoriales s’ajoutent des mouvements séparatistes rendant la situation très tendue. On peut distinguer trois zones différentes dans la région du Cachemire : une zone gouvernée par l’Inde mais revendiquée par le Pakistan, une autre zone sous contrôle pakistanais mais revendiquée par l’Inde et une dernière zone chinoise, peu habitée, et revendiquée par l’Inde. Le Cachemire est une région réclamée par plusieurs Etats mais qui a aussi son identité propre, avec des mouvements indépendantistes energiques. Les tensions dans la région remontent avant l’indépendance du Pakistan et de l’Inde mais se sont cristallisées à ce moment-là. Par ailleurs, ces tensions ont eu un rôle très important dans la construction de l’Etat pakistanais. Cette lutte pour récupérer la région du Cachemire a unifié et rassemblé les pakistanais comme elle a consolidé le sentiment d’appartenance nationale [12]. Aujourd’hui, la population pakistanaise ne soutient plus forcément une annexion du Cachemire Indien. Selon certains sondages, presque la moitié des jeunes pakistanais rejettent l’idée d’un cachemire région autonome d’Inde comme aujourd’hui sans pour autant souhaiter forcément un Cachemire pakistanais. Le Cachemire ne peut être pour eux qu’indépendant ou pakistanais [13]. Les citoyens pakistanais ont construit leur propre image du conflit. Ils voient l’Inde comme l’unique responsable du déclenchement des violences de la région. Dans le cadre des Nations Unies, un référendum sur l’autodétermination des peuples a été proposé pour régler la situation du Cachemire. Cependant, l’organisation d’un tel vote a toujours été bloquée par l’Inde. Ce conflit a de graves conséquences pour les deux pays mais le Pakistan, plus faible économiquement que l’Inde, gagnerait à mieux se développer dans une région en paix. Par ailleurs, ces deux Etats voisins mais ennemis se sont tous deux dotés de l’arme nucléaire, une menace à la paix.

  • Les dangers de la prolifération nucléaire en Inde et au Pakistan

Conséquence de cette situation historiquement tendue, les deux pays sont aujourd’hui dotés et depuis la fin des années 90 d’un arsenal nucléaire. Le Pakistan, désavantagé militairement et économiquement, a vu dans l’arme nucléaire un moyen de se protéger. C’est pourtant un risque supplémentaire pour la région, même si certains observateurs considèrent que la stabilité de la région est maintenu grâce à cet équilibre des forces nucléaires. De plus, les doctrines d’utilisation du nucléaire des deux Etats prônent un recours à ce type d'arme uniquement en cas d’agressions grave [14]. Pour l’Inde, l’utilisation de l’arme nucléaire est conditionnée par une agression menaçant l’existence même du pays. Pour le Pakistan, la possession du nucléaire est vue comme seulement comme un moyen de protection du pays et d'égalité face aux Etats les plus puissants [15]. L’Inde et le Pakistan insistent sur leur caractère responsable de leurs velléités nucléaires. Ils discutent et coordonnent les modalités du nucléaire entre les deux pays. La possession de l’arme nucléaire par les deux pays apparait donc comme un « équilibre stratégique » [16]. Malgré tout, le Cachemire reste une région instable qui peut facilement s’embraser comme aujourd’hui.

 

La situation au Cachemire est un enchevêtrement de problèmes. Et malgré l’aide apportée par l’Inde (sous couvert des Nations Unies) au Pakistan après certaines catastrophes naturelles qui laisse penser que les deux pays n’entretiennent pas une si grande animosité, les risques pour la paix sont bien réels. De plus, ce n'est pas la vision réfléchie du nucléaire prônée par les deux dirigeants ni la présence d'observateurs de l'ONU qui semblent pouvoir empêcher cette situation tendue depuis longtemps de rapidement s'envenimer.

 

Estelle Foroni - Assistante de Recherche au CIPADH

 

NOTES DE BAS DE PAGE :

-[1] Flipo Blandine, « Inde: les Cachemiris attendent toujours la paix », Alternatives Internationales, 2010/6 (n°47), p. 16-. URL : http://www.cairn.info/magazine-alternatives-internationales-2010-6-page-...

-[2] Galeazzi, Juliette. « Entre Inde et Pakistan, l’histoire mouvementée du Cachemire ». InfoSport. rts.ch. Consulté le 1 juin 2017. https://www.rts.ch/info/monde/8352079-entre-inde-et-pakistan-l-histoire-....

-[3] (AFP), Agence France Presse. « Inde: attaque contre des troupes déjouée au Cachemire ». lexpress.mu, 5 juin 2017. https://www.lexpress.mu/article/308987/inde-attaque-contre-troupes-dejou....

-[4] Delorme, Florian. « Frontières sous haute tension (2/4) : Inde-Pakistan : 70 ans d’affrontements au Cachemire ». France Culture. Consulté le 1 juin 2017. https://www.franceculture.fr/emissions/culturesmonde/frontieres-sous-hau....

-[5] Ibid.

-[6] Ibid.

-[7] Ibid.

-[8] Courrier International. « Inde. Le Cachemire à nouveau en ébullition ». Courrier international, 29 mai 2017. http://www.courrierinternational.com/article/inde-le-cachemire-nouveau-e....

-[9] Delorme, Florian. « Frontières sous haute tension (2/4) : Inde-Pakistan : 70 ans d’affrontements au Cachemire ». France Culture. Consulté le 1 juin 2017. https://www.franceculture.fr/emissions/culturesmonde/frontieres-sous-hau....

- [10] Gilles Boquérat, « Les relations indo-pakistanaises : retour sur une normalité conflictuelle », Hérodote 2010/4 (n° 139), p. 143-155. http://www.cairn.info/revue-herodote-2010-4-page-143.htm

-[11] Flipo Blandine, « Inde: les Cachemiris attendent toujours la paix », Alternatives Internationales, 2010/6 (n°47), p. 16-. URL: http://www.cairn.info/magazine-alternatives-internationales-2010-6-page-...

-[12] Ibid.

-[13] Gilles Boquérat, « Les relations indo-pakistanaises : retour sur une normalité conflictuelle », Hérodote 2010/4 (n° 139), p. 143-155. http://www.cairn.info/revue-herodote-2010-4-page-143.htm

-[14] Pascal Drouhaud, « Inde-Pakistan : les vertus de la dissuasion nucléaire », Revue internationale et stratégique 2006/3 (N°63), p. 43-56. http://www.cairn.info/revue-internationale-et-strategique-2006-3-page-43...

-[15] Ibid.

-[16] Ibid.

 

 

WEBOGRAPHIE:

-Galeazzi, Juliette. « Entre Inde et Pakistan, l’histoire mouvementée du Cachemire ». InfoSport. rts.ch. Consulté le 1 juin 2017. https://www.rts.ch/info/monde/8352079-entre-inde-et-pakistan-l-histoire-....

-ARTE, Jean-Christophe Victor. « Le dessous des cartes - Des nouvelles du Pakistan - YouTube ». Consulté le 1 juin 2017. https://www.youtube.com/.

- Flipo Blandine, « Inde: les Cachemiris attendent toujours la paix », Alternatives Internationales, 2010/6 (n°47), p. 16-. URL : http://www.cairn.info/magazine-alternatives-internationales-2010-6-page-...

-Gilles Boquérat, « Les relations indo-pakistanaises : retour sur une normalité conflictuelle », Hérodote 2010/4 (n° 139), p. 143-155. http://www.cairn.info/revue-herodote-2010-4-page-143.htm

- Jean-Luc Racine, « Frères ennemis : l'armée et la nation en Inde et au Pakistan », Hérodote 2005/1 (no 116), p. 150-163. http://www.cairn.info/revue-herodote-2005-1-page-150.htm

- Pascal Drouhaud, « Inde-Pakistan : les vertus de la dissuasion nucléaire », Revue internationale et stratégique 2006/3 (N°63), p. 43-56. http://www.cairn.info/revue-internationale-et-strategique-2006-3-page-43...

- Delorme, Florian. « Frontières sous haute tension (2/4) : Inde-Pakistan : 70 ans d’affrontements au Cachemire ». France Culture. Consulté le 1 juin 2017. https://www.franceculture.fr/emissions/culturesmonde/frontieres-sous-hau....

- (AFP), Agence France Presse. « Inde: attaque contre des troupes déjouée au Cachemire ». lexpress.mu, 5 juin 2017. https://www.lexpress.mu/article/308987/inde-attaque-contre-troupes-dejou....

-Courrier International. « Inde. Le Cachemire à nouveau en ébullition ». Courrier international, 29 mai 2017. http://www.courrierinternational.com/article/inde-le-cachemire-nouveau-e....

-Safi, Michael. « Kashmir Conflict Shifts with Top Militant Vowing Fight Is for an Islamic State ». The Guardian, 22 mai 2017, sect. World news. https://www.theguardian.com/world/2017/may/22/kashmir-conflict-shifts-to....

 


 

 

 

Category: