Les minorités oubliées: les Coptes d’Egypte

ACTUALITES – Alors que l’attentat contre une église en décembre 2017 a fait plusieurs victimes au sein de la communauté copte, le gouvernement égyptien semble, en réponse à ces violences, promouvoir l’unité et la pleine inclusion de cette minorité à la société. A la vue des évènements actuels, il paraît essentiel de savoir qui sont les Coptes, quelle a été l’évolution de leur statut et comment la réaffirmation de leur identité apparaît comme une réponse aux discriminations endurées.

Français

Copts praying in Tahrir - Source: Wikimedia commons

 Qui sont les Coptes ? 

Représentant la plus grande minorité chrétienne du Moyen-Orient, les Coptes, qui ne représentent aujourd’hui que 10 % de la population, figurent parmi les premiers habitants du territoire égyptien (le terme « copte » trouve sa source dans la contraction arabe du terme grec « égyptien »). Bien que considérée comme orthodoxe, cette communauté regroupe toutefois différentes branches du christianisme et ne se limite donc pas à l’orthodoxie gréco-slave [1]. Même si les Coptes sont majoritairement citadins, cette communauté se retrouve dispersée au sein de toutes les strates socio-économiques de la société. Malgré leur intégration au tissu économique et social du pays, cette minorité reste encore aujourd’hui victime de discriminations et de sous-représentation politique [3]. Malgré les améliorations actuelles, le statut des Coptes reste encore soumis aux idéologies et changements politiques.

 

L’évolution d’un statut complexe

Malgré leur statut originel de population soumise et juridiquement inférieure (dhimmis), les Coptes ont, entre le XIXème et la seconde moitié du XXème siècle, connu une amélioration de leurs conditions de vie leur permettant ainsi une plus grande représentativité [4]. La situation de la minorité se dégrade cependant durant la seconde moitié du XXème siècle, lorsque le gouvernement du président Nasser (1954- 1970) fait face a une islamisation de la société qui, malgré la laïcité du gouvernement, a perduré au détriment des Coptes [5]. Cette détérioration des conditions de vie a notamment poussé certains membres de la communauté à l’exode, créant ainsi une importante diaspora en Europe et en Amérique du Nord. Selon Jean Maher, président de l'Organisation franco-égyptienne pour les droits de l'homme (OFEDH), la situation copte se serait encore empirée avec l’élection des Frères musulmans représenté par Mohammed Morsi (2012-2013). Ce tournant politique se serait notamment traduit par des incendies d’églises, des déportations forcées ou encore des «  appels à quitter le pays » [6]. Depuis l’élection du président président Abdel Fattah Al-Sissi en 2014, les volontés politiques semblent cependant de nouveau être en faveur d’une meilleure intégration des Coptes. Le 6 janvier 2018, le président a,  en effet, assité à la messe célébrant la Nativité tenue dans la nouvelle et plus grande cathédrale orthodoxe d’Egypte érigée en 2017 sur promesse de ce dernier [7]. Cette orientation politique peut être considérée comme une stratégie politique à la vue des élections présidentielles de 2018 mais aussi comme un moyen de pallier et montrer la prise en considération par le gouvernement des discriminations endurées par la communauté copte.

Vers une réaffirmation copte ?

 

Alors que cette minorité continue de subir des attentats, elle reste surtout victime de discriminations quotidiennes (vandalisme des habitations ou magasins coptes). De plus, certains postes ou emplois leur restent inaccessibles, les unions mixtes sont souvent rejetées (un copte ne peut épouser une musulmane et vice-versa) [8]. Cependant, face à ces traitements inégaux, les Coptes semblent s’être soudés en tant que communauté, non seulement grâce au développement d’une culture commune, mais surtout par une identité religieuse partagée [9]. Dans les années 1970, le « renouveau » religieux musulman  s’est, en effet, vu accompagné d’une réémergence copte. Bien que vivant selon des traditions communes ancestrales, cette réaffirmation s’est, des deux côtés, traduite par une interprétation fondamentaliste des textes religieux, augmentant par conséquent, la méfiance mutuelle des communautés [10]. Du coté copte, le renouveau religieux s’est notamment illustré par le développement du monachisme, de nombreux monastères et couvents autrefois abandonnés ont ainsi été réhabilités par de nouveaux pensionnaires. Ce phénomène s’est aussi accompagné d’une résurgence des icônes orthodoxes qui semblent servir de « langage commun » à la communauté [11]. La réémergence et l’affirmation religieuse ont aussi été soutenues par la diaspora copte vivant à l’étranger qui est devenue le porte-parole du communautarisme et des violences commises à l’encontre de leur « semblables » [12]. Cet « activisme » religieux a notamment permis aux  Coptes de faire entendre leur voix et d’être considéré comme les chrétiens d’Orient les plus actifs [13].

 

Conclusion

Bien que considérés comme les habitants originels d’Egypte, les Coptes ont dû faire face à un changement de statut. Partant d’un statut juridique inférieur de dhimmis, ils ont au gré des gouvernements successifs fait face à des traitements discriminatoires qui perdurent encore jusqu’à aujourd’hui.  Récemment victimes d’attentats dans leurs lieux saints, la minorité a, en réponse à ses violences et discriminations récurrentes,  renforcé sa culture et son identité religieuse. L’exemple de la réaffirmation copte mène à se demander si ce renouveau religieux découlera sur une égalité nationale des différentes communautés égyptiennes ou si, au contraire, cette réaffirmation, en soulignant les différences existantes entre chrétiens et musulmans, se fera au détriment du sentiment national. 

 

Par Line Barabant – Assistante de recherche au CIPADH

 

 

 

NOTES DE BAS DE PAGE

[1] MALZAC, Marie. Qui sont les coptes ?. La Croix. [en ligne.] (modifié le 9 avril 2017) Disponible sur : https://www.la-croix.com/Religion/Monde/Qui-sont-coptes-2016-12-12-1200809939  (Consulté le 19/01/2017).

[2] RTBF.be. Qui sont les Coptes d'Egypte, première communauté chrétienne du Moyen-Orient? [en ligne.] (modifié le 10 avril 2017) Disponible sur : https://www.rtbf.be/info/monde/detail_qui-sont-les-coptes-d-egypte-premiere-communaute-chretienne-du-moyen-orient?id=9577084 (Consulté le 19/01/2018).

[3] Ibid.

[4] Ibid.

[5] VOILE, Brigitte. Les coptes d’Egypte sous Nasser. Connaissances du Monde Arabe, Paris, 2004, p.56.

[6] GBADAMASSI, Falila. Coptes d'Egypte: un quotidien rythmé par la discrimination et les persécutions. Franceinfo. [en ligne.] (modifié le 31 mai 2017) Disponible sur : http://geopolis.francetvinfo.fr/coptes-d-egypte-un-quotidien-rythme-par-la-discrimination-et-les-persecutions-128227  (Consulté le 22/01/2018).

[7] AMMOUN, Denise.  Égypte : Sissi affiche sa solidarité envers les Coptes. Le Point. [en ligne.] (modifié le 8 janvier 2018) Disponible sur : http://www.lepoint.fr/monde/egypte-sissi-affiche-sa-solidarite-envers-les-coptes-08-01-2018-2184738_24.php  (Consulté le 22/01/2018).

[8] MAYEUR-JAOUEN, Catherine et VOILE, Brigitte. Chapitre 8 – Les paradoxes du renouveau copte dans l'Egypte contemporaine. In : Chrétiens du monde arabe. Paris :  Autrement, 2003, p.174.

[9] Ibid., pp. 165-166.

[10] Ibid., p. 173.

[11] Ibid., p.177.

[12] Ibid., p.171.

[13] Ibid., p. 164.

 

WEBOGRAPHIE

AMMOUN, Denise.  Égypte : Sissi affiche sa solidarité envers les Coptes. Le Point. [en ligne.] (modifié le 8 janvier 2018) Disponible sur : http://www.lepoint.fr/monde/egypte-sissi-affiche-sa-solidarite-envers-les-coptes-08-01-2018-2184738_24.php  (Consulté le 22/01/2018).

GBADAMASSI, Falila. Coptes d'Egypte: un quotidien rythmé par la discrimination et les persécutions. Franceinfo. [en ligne.] (modifié le 31 mai 2017) Disponible sur : http://geopolis.francetvinfo.fr/coptes-d-egypte-un-quotidien-rythme-par-la-discrimination-et-les-persecutions-128227  (Consulté le 22/01/2018).

MALZAC, Marie. Qui sont les coptes ?. La Croix. [en ligne.] (modifié le 9 avril 2017) Disponible sur : https://www.la-croix.com/Religion/Monde/Qui-sont-coptes-2016-12-12-1200809939  (Consulté le 19/01/2017).

MAYEUR-JAOUEN, Catherine et VOILE, Brigitte. Chapitre 8 – Les paradoxes du renouveau copte dans l'Egypte contemporaine. In : Chrétiens du monde arabe. Paris :  Autrement, 2003, pp. 163-177. [en ligne.] Disponible sur :  https://www.cairn.info/chretiens-du-monde-arabe--9782746703902-page-163.htm 

RTBF.be. Qui sont les Coptes d'Egypte, première communauté chrétienne du Moyen-Orient? [en ligne.] (modifié le 10 avril 2017) Disponible sur : https://www.rtbf.be/info/monde/detail_qui-sont-les-coptes-d-egypte-premiere-communaute-chretienne-du-moyen-orient?id=9577084 (Consulté le 19/01/2018).

VOILE, Brigitte. Les coptes d’Egypte sous Nasser. Connaissances du Monde Arabe, Paris, 2004, pp. 1-298. [en ligne.] Disponible sur : http://books.openedition.org/editionscnrs/2471 (Consulté le 19/01/2017).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 


Category: