Rencontres internationales de Genève : Exils et refuges

La 51ème session des Rencontres internationales de Genève (RIG) se tient du 24 au 27 septembre 2018 à Genève. En cette année marquée par la montée du populisme et la banalisation des discours xénophobes, les Rencontres veulent s’éloigner des narrations simplistes de la réalité et redonner la place à l’humain. Ainsi, cette session baptisée « Exils et refuges » entend montrer le vécu et les défis de ceux et celles qui sont forcé(e)s de quitter la terre qui les a vus naître.

Français

Réfugiés arrêtés au centre de détention de Fxlskio en Thrace, Grèce. - Source: Ggia / Wikimedia Commons.

Prenant place depuis 1946, les sessions des RIG sont attachées à défendre les valeurs humanistes de la Genève internationale à travers une pluralité de disciplines et de modes d’expressions. La session de 2018 ne fera pas exception, en effet, celle-ci accueillera des conférences animées par une politologue, un anthropologue, un écrivain et un haut fonctionnaire internationale. Chaque intervenant aura l’occasion de mettre en lumière une thématique lié au déracinement, à l’accueil et aux droits de ces exilé(e)s, souvent dépeint(e)s d’une manière biaisée.

En outre, cette session est accompagnée d’une projection de film  (Fortuna de Germinal Roaux), d’un débat sur la place des migrations dans le monde muséale au Musée d’ethnographie de Genève (MEG), et d’un concert de clôture (Trio Rebeteke).

Vous pouvez trouver le programme complet sur le site officiel des Rencontres internationales de Genève ou sur leur page Facebook.

 

Par CIPADH